Hillary Clinton apte à la présidence...selon son médecin

15 Septembre, 2016, 11:59 | Auteur: Lynn Cook

La santé des deux candidats américains à la Maison Blanche est devenue un enjeu dans la campagne présidentielle américaine depuis la pneumonie de Hillary Clinton annoncée dimanche. Hier, la candidate démocrate a fait preuve de transparence à ce sujet: elle a rendu publique une lettre de deux pages de son médecin traitant.

Hillary Clinton avait alors jugé "terrifiant" que Donald Trump puisse dire "préférer" le président russe à Barack Obama.

Concernant cette maladie, Lisa Bardack affirme qu'Hillary Clinton se remet bien, soignée là encore aux antibiotiques. Il donne sa pression artérielle, son niveau de cholestérol, le fait qu'elle prend des médicaments pour hypothyroïdie et détaille aussi les autres médicaments que prend la candidate démocrate, notamment des anticoagulants.

Invité de l'émission médicale du docteur Oz, très regardée, il a opportunément sorti de sa poche un récent bilan de santé établi par son médecin traitant.

Donald Trump avait auparavant laissé entendre qu'il ne rentrerait pas dans les détails.

L'équipe de campagne de Mme Clinton a reconnu lundi avoir mal géré l'inquiétude du public quant à la santé de la candidate de 68 ans, et a déclaré que des informations supplémentaires sur sa santé seraient bientôt divulguées. Le même médecin qui avait publié en décembre dernier une lettre de quatre paragraphes vantant déjà la santé "de cheval" du milliardaire et faisant de ce dernier, s'il devait être élu, "le président le plus en forme du monde".

Selon plusieurs spectateurs ayant assisté à l'enregistrement, on y a apprend par exemple son poids, 121 kilos, ou encore sa tension artérielle.

Mme Clinton a subitement quitté dimanche matin une cérémonie de commémoration du 11 septembre à New York. Mme Clinton, qui aura 69 ans en octobre, serait la deuxième plus âgée.

Le candidat républicain a profité de l'annonce de ces rencontres pour dénoncer à nouveau mercredi l'"échec" d'Hillary Clinton lorsqu'elle était ministre des Affaires étrangères, entre 2009 et 2013.

"Nous avons besoin d'un dirigeant nouveau et fort sur la scène internationale, comme Donald Trump le promet, pas d'une redite des huit dernières années", a dénoncé dans un communiqué le porte-parole de l'équipe de campagne de Donald Trump, Jason Miller.

Recommande: