Hillary Clinton n'a pas de problème médical autre que la pneumonie

13 Septembre, 2016, 00:47 | Auteur: Lynn Cook
  • Hillary Clinton lors de la cérémonie de commémoration des 15 ans du 11-Septembre à New York ce dimanche

La candidate démocrate Hillary Clinton a été victime dimanche d'un malaise provoqué par la chaleur alors qu'elle assistait aux commémorations pour les victimes des attentats du 11 septembre 2001 à New York.

Sénatrice de New York à l'époque des attentats, Hillary Clinton assistera aux cérémonies avec un double objectif: montrer son émotion et sa compassion pour les victimes, mais aussi effacer sa récente gaffe à propos des électeurs de son rival.

Les partisans de Donald Trump n'avaient eu de cesse de mettre en cause sa santé ces derniers temps et la candidate de 68 ans et son équipe avaient toujours nié la chose avec vigueur.

Donald Trump devrait profiter de l'incident qui apporte de l'eau à son moulin. Il répète depuis des mois qu'Hillary Clinton souffre de problèmes médicaux tenus secrets et qu'elle est donc inapte à prendre les rênes des Etats-Unis.

Le malaise d'Hillary Clinton a également fait remonter à la surface tout son passif médical, enfonçant le clou du doute quant à sa capacité à endosser le rôle de présidente d'un pays des plus puissants dans le monde: en juillet 2015, elle avait publié une lettre de son médecin, listant les médicaments qu'elle prend, parmi lesquels des anticoagulants, des antihistaminiques et indiquait aussi souffrir d'hypothyroïdie.

Les conséquences de sa maladie sur la suite de sa campagne sont encore difficiles à évaluer. "Vendredi, lors de l'examen de cette toux prolongée, une pneumonie a été diagnostiquée", a déclaré le médecin dans un communiqué diffusé par l'équipe de la démocrate.

Après son malaise, la candidate à l'élection présidentielle américaine du 8 novembre a dit aux journalistes qu'elle se sentait "très bien" en sortant de la maison de sa fille Chelsea à Manhattan, tout sourire et solide sur ses jambes. Ce dernier a déclaré lundi à MSNBC qu'il publierait probablement cette semaine des informations sur sa santé. Le porte-parole d'Hillary Clinton a reconnu que la candidate démocrate aurait pu mieux gérer ce qui s'est passé dimanche lors des cérémonies de commémoration.

Réfugiée à son domicile de Chappaqua près de New York, Hillary Clinton a annulé un déplacement lundi et mardi en Californie; elle participera brièvement par téléphone à un événement de levée de fonds.

Un diagnostic qui a selon le médecin été émis vendredi, soit deux jours auparavant. "Les racistes, sexistes, homophobes, xénophobes, islamophobes".

"C'était une erreur stupide et la tournure étrange de sa phrase est mémorable et va continuer à être utilisée contre elle", prédit à l'AFP le politologue Larry Sabato.

De son côté, le président Barack Obama observera un moment de silence à huis clos à la Maison Blanche, avant d'assister à une cérémonie du souvenir au Pentagone aux côtés de son secrétaire à la Défense Ashton Carter.

Recommande: