" "Donald Trump espère qu'Hillary Clinton " se remettra vite " — Présidentielle américaine

13 Septembre, 2016, 00:44 | Auteur: Jonathan Ford

Hillary Clinton, soignée pour une pneumonie, reprendra la campagne cette semaine.

Vendredi, Hillary Clinton a qualifié la moitié des électeurs du républicain de "pitoyables", "racistes, sexistes, homophobes, xénophobes, islamophobes". Tout le monde attendait la réaction de son rival Donald Trump. L'ancien maire de New York, Rudolf Giuliani a également fait part de ses doutes sur la santé d'Hillary Clinton.

La candidate démocrate a été victime d'un léger malaise, ce dimanche, en pleine cérémonie de commémoration des 15 ans du 11-Septembre, à New York.

La séquence de son malaise a été filmée par un amateur. Incapable de marcher, elle a du être littéralement portée par deux agents des service secrets qui l'ont installée dans son véhicule avant de la conduire, d'après le communiqué, à l'appartement de sa fille Chelsea qui habite à Manhattan. C'est la dernière fois qu'elle a été vue en public.

Quant à Donald Trump, il poursuit sa campagne à Baltimore, au Maryland, avant de se rendre à Asheville, en Caroline du Nord.

Côté Trump, le médecin Harold Bornstein a publié en décembre 2015 une courte lettre, écrite de son propre aveu dans la précipitation, et à la formulation vague sur "l'excellente santé" du candidat. Lundi, cet amateur de fast-food qui se vante de ne dormir que quelques heures par nuit a commandé devant des journalistes un hamburger et des frites pour déjeuner. Elle n'est plus contagieuse et reprendra sa campagne au milieu ou à la fin de la semaine, selon lui. Il a promis de divulguer d'autres informations sur l'état de santé de la candidate au cours des jours à venir. Donald Trump l'a lui-même souvent accusée ces derniers mois de manquer d'énergie.

" J'espère simplement qu'elle va bien et qu'elle va se remettre en selle, et que nous la verrons au débat", a déclaré Donald Trump lors d'une interview à la chaîne de télévision Fox News.

"C'est quelqu'un qui instinctivement va toujours aller de l'avant, c'était son instinct vendredi après avoir appris qu'elle avait une pneumonie", a justifié le porte-parole de Mme Clinton.

Les démocrates volaient cependant à la rescousse de la démocrate.

Mais elle "continue à se sentir mieux", a assuré un porte-parole lundi. Son médecin personnel l'a confirmé, expliquant qu'elle était sous antibiotiques et se remettait doucement. Elle a publié en juillet 2015 une lettre de deux pages du docteur Lisa Bardack. Y sont décrits ses médicaments, dont des anticoagulants et des antihistaminiques contre les allergies saisonnières.

Recommande: