C'est parti pour les Jeux paralympiques — Rio

11 Septembre, 2016, 02:30 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Le

C'est dans un stade Maracanã toujours aussi bouillant malgré la pluie qu'ont été lancé mercredi soir les quinzièmes Jeux paralympiques de l'histoire.

En signe de protestation, la Russie organise jusqu'à vendredi des Jeux paralympiques parallèles avec les mêmes récompenses pour ses athlètes que s'ils étaient à Rio de Janeiro.

Dix jours pour oublier et faire oublier le handicap.

Les 263 athlètes russes s'affronteront dans 18 disciplines.

Danseurs, musiciens et comédiens se sont emparés de l'espace pour interpréter différents tableaux: un ballet rouge et blanc en fauteuils roulants, des jeux de ballon, une belle journée à la plage. Il a succédé la semaine dernière à la présidente de gauche Dilma Rousseff, destituée par le Sénat au milieu d'une vive controverse politique. Déjà, lors d'une première apparition sur l'écran géant du stade, des cris "dehors Temer" sont descendus des tribunes. Mais la foule a massivement conspué le nouveau et contesté président brésilien Michel Temer. C'est la première fois depuis 1984 que le président du Comité International Olympique (CIO) ne vient pas à la cérémonie d'ouverture des Jeux Paralympiques.

"Pour le moment, il n'est pas prévu que le président (Bach) se rende au Brésil", a ajouté le CIO.

"Le CIO ne peut pas apporter de commentaire sur une information de presse ni sur la procédure légale engagée contre M. Hickey et pour qui la présomption d'innocence prévaut", a encore indiqué le CIO. La Chine est la délégation la plus nombreuse à Rio.

Comme pour signifier au monde que les athlètes handicapés n'ont peur de rien et surtout pas des galères de l'organisation que tout le monde leur promet à Rio, la cérémonie d'ouverture a débuté par un saut impressionnant de l'Américain Aaron "Wheelz" Fotheringham. La Russie, exclue pour toute la compétition en raison du dopage, manquait à l'appel. "Vous allez voir le véritable sens du sport et la définition de l'habileté". À Londres, 115 pays avaient suivi l'événement.

Recommande: