Jean Ping adresse son recours à la Cour constitutionnelle — Gabon

10 Septembre, 2016, 04:52 | Auteur: Sandy Vega
  • Le président Ali Bongo Ondimba à l'offensive

Mariya Gabriel a dénoncé une évidente anomalie dans les résultats finaux du Haut-Ogooué, la province qui a officiellement enregistré un taux de participation de 99,93% et a permis au président sortant Ali Bongo d'être réélu d'une courte tête.

Une partie des opposants contestait l'opportunité d'un recours, comparant la Cour à la " Tour de Pise " qui penche toujours du côté du pouvoir.

La Cour dispose d'un délai de quinze jours pour rendre son verdict. Arrivé 2, l'opposant Jean Ping s'est auto proclamé président élu du Gabon affirmant que sa victoire incontestable a été volée. D'autant que le peuple pourrait se sentir forcé de "dire le droit", a-t-il ajouté, assurant qu'il se joindra audit peuple en cas d'échec de sa requête. "J'ai voulu des élections démocratiques, j'ai voulu des élections transparentes, j'ai voulu un scrutin qui soit juste, je ne suis pas rentré en fraudes". Car si l'Union européenne; la France et les Etats-unis appellent à un décompte de voix bureau par bureau, ils n'ont pas manqué d'appeler Ping à contester les résultats de l'élection par des voies légales, notamment par la saisine de la Cour constitutionnelle. Si la Cour valide le scrutin, on peut craindre une reprise de la contestation à Libreville ou Port Gentil, après une semaine de calme précaire. Plusieurs milliers d'autres vivent au Gabon sans être enregistrés dans les consulats. Son porte-parole Jean Gaspard Ntoutoume Ayi l'a dit lors d'une conférence de presse. Malgré de précédentes crises post-électorales, ce pays francophone est peu habitué à la violence.

Les Gabonais retiennent encore leur souffle après le report sine die de larrivée de la médiation africaine.

Insulté - "collabo", "enfoiré" -, le journaliste, Jean-Raoul Mbadinga, a été raccompagné sous escorte à l'extérieur de l'enceinte.

"Oui, je crains fort qu'un nouveau faux pas de la Cour constitutionnelle soit le facteur d'une instabilité profonde et durable du Gabon", a déclaré M. Ping devant des centaines de ses partisans dans la cour de son quartier général de campagne à Libreville.

Recommande: