Impôts : vers un "geste fiscale" d'un milliard d'euros ?

07 Septembre, 2016, 01:43 | Auteur: Aubrey Nash
  • Le montant et les modalités de la baisse ne sont pas encore totalement déterminés a indiqué Manuel Valls mardi

François Hollande avait affiché sa préférence pour les classes moyennes, c'est-à-dire les ménages dans le bas du barème de l'impôt.

Le quotidien économique, qui ne divulgue pas ses sources, précise que "les lignes peuvent encore bouger" d'ici jeudi et un entretien prévu entre le président François Hollande et son Premier ministre Manuel Valls. Mais l'Insee a annoncé fin juillet un coup d'arrêt inattendu de la croissance au deuxième trimestre (+0,0%), après un très bon début d'année (+0,7% au premier trimestre).

Selon le quotidien Les Echos, le gouvernement pourrait privilégier une baisse forfaitaire de l'impôt sur le revenu pour les classes moyennes, un geste dont le montant serait de l'ordre d'un milliard d'euros. L'attentat de Nice et le Brexit ont accru les incertitudes.

Mais cette fois-ci, par souci de simplicité et de lisibilité, cette réduction s'appliquerait directement sur la feuille d'impôt de 2017.

Mais, la semaine passée, le ministre de l'Economie et des Finances, Michel Sapin, avait prévenu qu'il fallait cesser de parler de deux milliards d'euros car la marge dont dispose le gouvernement n'était "pas la même". Objectif: "restituer du pouvoir d'achat aux Français" et faire en sorte que la gauche ne soit pas "identifiée à l'impôt", expliquait Manuel Valls.

"Pour l'instant, le gouvernement travaille sur un geste fiscal d'environ un milliard d'euros, voire moins", indiquent Les Echos en soulignant que c'était la conséquence d'une croissance moins forte qu'envisagée un temps pour 2017. Des marges néanmoins "très faibles", de l'aveu même d'un haut responsable de Bercy, qui évoque le chiffre de "quelques centaines de millions d'euros". Ou de revoir légèrement à la hausse son déficit public pour 2017, annoncé à 2,7% du produit intérieur brut (PIB) mais recommandé à 2,8% par la Commission européenne.

L'augmentation de la prime d'activité, destinée aux travailleurs les plus modestes, et la baisse de la CSG pour les retraités modestes sont finalement abandonnées. Mais du côté de Bercy, on assure que toutes les pistes sont encore sur la table.

La baisse de la fiscalité promise aux ménages par François Hollande pour 2017 serait limitée à un milliard d'euros au maximum et prendrait la forme d'une "ristourne" de l'impôt sur le revenu pour les classes moyennes, rapporte le journal Les Echos à paraître mardi.

En 2014, le gouvernement avait déjà privilégié une baisse forfaitaire de l'impôt sur le revenu, considéré comme le plus visible des impôts.

Recommande: