À partir d'octobre, des agents armés dans les trains — Transport

06 Septembre, 2016, 09:53 | Auteur: Sandy Vega
  • Un policier à la Gare du Nord le 12 août 2006

Ce sont des agents de sûreté des polices de la SNCF et de la RATP - la Surveillance générale (SUGE) et le Groupe de protection et de sécurisation des réseaux (GPSR) -, qui patrouillent déjà actuellement, armés le plus souvent de matraque et de menottes, mais jamais en civil et pas avec les mêmes prérogatives.

Le 22 mars dernier, le gouvernement a adopté la loi Savary "relative à la prévention et à la lutte contre les incivilités, contre les atteintes à la sécurité publique et contre les actes terroristes dans les transports collectifs de voyageurs".

A la suite de l'attentat du Thalys, la SNCF avait prévu que les agents de sécurité pourraient être armés dans les trains. D'après la SNCF, contactée par BFMTV.com, les agents de sûreté "on toujours été armés", mais la nouveauté "c'est qu'ils sont en civil". "Leur mission va consister à sécuriser les convois, notamment lors de l'embarquement des passagers et à intervenir très rapidement en cas de problème à bord d'un train", précise RTL.

Une mesure qui devrait être mise en application dès le mois d'octobre 2016 selon les informations de la radio RTL. Ils devraient patrouiller par groupe de deux, en civil. Ils pourront par exemple retenir une personne qui refuse de se soumettre à un contrôle d'identité jusqu'à l'arrivée des policiers.

Le nombre exact de ces marshalls ferroviaires, formés spécifiquement à ces missions, restera secret. Ils seront déployés prioritairement dans les trains régionaux et les TGV, mais aussi dans certains trains de banlieue. Quant à l'utilisation de leur arme de poing, elle est strictement réservée aux situations d'urgence ou d'attentat. Dès octobre, des agents armés seront présents à bord des trains.

Recommande: