Islam Karimov, président de l'Ouzbékistan, est mort

06 Septembre, 2016, 09:53 | Auteur: Ruben Ruiz

C'est Moscou qui craint actuellement le plus les conséquences probables de la fin du régime de Karimov, car une montée en puissance de l'islam politique en Ouzbékistan renforcerait la détermination des séparatistes en Tchetchénie et au Daghestan. Il a été inhumé à Samarcande, sa ville natale. Mais au moins trois hauts responsables ouzbeks pourraient chercher à prendre la succession de Karimov. La santé critique du Président Islam Karimov a été annoncée ce vendredi 2 septembre. Elles ont précisé que son coeur avait cessé de battre vendredi à 20H15 (15H15 GMT) et qu'il avait été déclaré mort quarante minutes plus tard.

Le président russe, Vladimir Poutine, a été l'un des premiers à réagir en déplorant dans un communiqué, . Son premier ministre Dmitri Medvedev représente la Russie aux obsèques.

Ancienne ambassadrice de son pays aux Nations unies, elle est aussi recherchée par la justice de plusieurs pays européens, notamment pour le détournement supposé de 300 millions de dollars au détriment de la compagnie suédoise TeliaSonera, une entreprise de télécommunications très présente en Asie centrale. Des médias du Kazakhstan voisin ont également annoncé la présence du Premier ministre Karim Maximov.

Né le 30 janvier 1938, le président ouzbek a grandi dans un orphelinat avant de gravir tous les échelons de l'appareil du Parti communiste à l'époque de l'URSS jusqu'à prendre la tête de la république soviétique d'Ouzbékistan.

Si les partisans d'Islam Karimov louent son travail pour maintenir la stabilité dans le pays, ses détracteurs lui reproches de graves atteintes aux droits de l'Homme, comme l'arrestation arbitraire de centaines d'opposants, le recours à la torture dans les prisons du pays mais aussi d'avoir truqué les élections.

Pourtant mercredi, la fille cadette avait tenu à rassurer tout le monde en apportant un démenti, expliquant que son père se trouve "dans un état stable ".

Accusée de corruption, elle serait aujourd'hui assignée à résidence.

Le vice-Premier ministre et ministre des Finances Roustam Azimov, 58 ans, est souvent décrit par les diplomates comme une personnalité plus favorable aux Occidentaux, tout en étant proche du clan Karimov.

Dans le message de condoléances envoyé à Nigmatulla Yuldashev, chef du Sénat à l'Assemblée suprême d'Ouzbékistan, M. Xi fait l'éloge des contributions historiques de M. Karimov à l'indépendance, au développement et à la prospérité du pays, tout en saluant son engagement pour la coopération et le partenariat stratégique global entre la Chine et l'Ouzbékistan. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Recommande: