Poutine rejette l'idée d'un marché avec le Japon — Iles Kouriles

04 Septembre, 2016, 14:06 | Auteur: Lynn Cook
  • Poutine rejette l'idée d'un marché avec le Japon — Iles Kouriles

Si la Russie et le Japon "laissent la situation comme elle l'est actuellement, ni toi, ni moi ne pourrons laisser de meilleures possibilités aux futures générations", a renchéri M. Abe, s'adressant à M. Poutine, la traduction en russe employant la deuxième personne du singulier. " Grâce à une nouvelle approche, les discussions ont commencé à avancer". Le président russe mis en garde contre toute forme de "provocation". Le Japon a promis de donner quelques manchots. Le président russe ne s'est pas rendu au Japon depuis 2005. Depuis plus de 70 ans, les relations entre Moscou et Tokyo sont empoisonnées par une querelle concernant ces quatre îles situées au nord de l'archipel japonais qu'occupe la Russie depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale et que le Japon revendique. "Mais il ne s'agit pas d'un échange quelconque ou d'une vente", a-t-il précisé, lorsque le journaliste lui a demandé si la Russie, durement frappée par les sanctions occidentales en raison de la crise ukrainienne soutenues par Tokyo, était prête à renoncer à l'une des îles disputées en échange d'une coopération économique renforcée avec le Japon. "Afin de le régler, on a besoin d'un haut niveau de confiance et qu'aucune partie ne se sente perdante", a insisté M. Poutine.

Même si la question des îles Kouriles se posera "certainement" lors des négociations entre MM. "Nous ne vendons pas nos territoires, bien que le problème du traité de paix avec le Japon soit crucial et que nous aimerions avec nos amis japonais trouver une solution", a déclaré Vladimir Poutine dans un entretien à l'agence Bloomberg, publiée sur le site du Kremlin. Tokyo et Moscou affirment ainsi avoir avancé sur une coopération dans les domaines de l'énergie, de l'industrie et de l'agriculture, sans donner plus de détails. "Les Japonais ont réagi de manière positive à notre liste, tout comme nous avons réagi positivement à leur plan en huit points", a assuré M. Ouchakov. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Recommande: