La Birmanie soigne les pagodes de Bagan après le séisme

27 Août, 2016, 09:56 | Auteur: Lynn Cook
  • Séisme de magnitude 6,8 en Birmanie

171 des monuments bouddhistes du célèbre site de Bagan - qui en compte plus de 2.500 - ont été endommagés par ce séisme, selon un communiqué publié sur Facebook par le ministère birman chargé des affaires religieuses et culturelles.

Deux jeunes filles, de 7 et 15 ans, ainsi qu'un jeune homme de 22 ans ont été tuées dans la région de Magway, où le séisme a frappé.

Des murs réduits à néant, des peintures à terre: au lendemain d'un puissant séisme qui a touché le centre de la Birmanie, faisant trois morts, des militaires armés de balais et de sacs plastiques ont collecté jeudi les débris tombés des temples de Bagan endommagés par la secousse. "Plusieurs pagodes célèbres ont été endommagées pendant le tremblement de terre", a annoncé à l'AFP un responsable de la police de Bagan, faisant état d'une touriste espagnole légèrement blessée dans une chute due au séisme alors qu'elle visitait le site.

Alors que Bagan est devenu un site touristique majeur, les autorités travaillent avec l'Unesco pour le faire classer.

Le tremblement de terre, dont l'hypocentre se situe à 84 km de profondeur selon l'institut, a fait trembler les bâtiments à Rangoun, la capitale économique birmane, ont indiqué des journalistes de l'AFP.

"Nous sommes tous sortis dans la rue, en abandonnant maisons et boutiques", a témoigné sur Facebook un Bangladais habitant la ville de Chittagong, à la frontière de la Birmanie. Ce séisme pourrait compromettre les efforts de la Birmanie pour faire inscrire un certain nombre de ses monuments, notamment les temples de Sulamani, Dhammayangyi et Pya That Gyi, sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco. Au-delà des pagodes historiques, rares sont les bâtiments modernes birmans construits dans le respect des normes sismiques.

En avril, un séisme de magnitude 6,9 avait secoué le nord-ouest de la Birmanie, sans faire de victimes. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Recommande: