Les risques liés à l'exposition des travailleurs sont désormais encadrés — Champs électromagnétiques

10 Août, 2016, 02:20 | Auteur: Jonathan Ford
  • Un décret pour protéger les salariés contre les ondes électromagnétiques

Mieux prévenir, former, informer et suivre les travailleurs exposés aux ondes électromagnétiques.

Ce décret paru au journal officiel ce weekend va mieux préciser les obligations des employeurs, afin de mieux protéger les travailleurs des nombreux champs électromagnétiques qui pourraient les affecter pendant leur temps de travail.

Dans ce décret signé par le Premier ministre Manuel Valls, la ministre du Travail Myriam El Khomri et le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll, il est indiqué que ces mesures visent à améliorer "la protection de la santé et de la sécurité des travailleurs, qui reposait jusqu'alors sur les seuls principes généraux de prévention".

Sont concernées les entreprises et établissements régis par la quatrième partie du code du travail dont les travailleurs sont exposés aux champs électromagnétiques. "Le champ électromagnétique décroît très rapidement en s'éloignant de la source ". Selon l'INRS (Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles), les champs électromagnétiques peuvent avoir des conséquences variées sur la santé des salariés exposés. Mais aussi la mise en place de mesures garantissant aux femmes enceintes et aux mineurs une exposition limitée aux ondes. Des précautions particulières sont donc à prendre envers elles, comme le note le site Nextinpact.

Les ondes électromagnétiques proviennent par exemple des écrans de télévision et d'ordinateurs, des téléphones portables, des tablettes, des objets connectés, des fours micro-ondes ou encore des radars.

En cas de dépassement des seuils limites d'exposition, une "approche graduée des moyens de prévention " et le dialogue interne sont privilégiés. Dès l'application de ce nouveau décret, les entreprises devront quantifier l'exposition à ces ondes dans les lieux de travail et consigner ces données dans le document unique d'évaluation des risques (DUER) mis à disposition des salariés.

De plus, les travailleurs de moins de 18 ans ne pourront pas être en contact avec des ondes susceptibles de dépasser les valeurs fixées dans l'arrêté. Par ailleurs, une personne sera désignée en tant que conseiller à la prévention des risques.

Le week-end dernier, le gouvernement a validé un décret appelant à sécuriser les employés évoluant à proximité d'installations électriques, et ce pour les ondes électromagnétiques que ces dernières émettent.

Recommande: