Expérimentation d'un second vaccin contre le Zika — Etats-Unis

06 Août, 2016, 07:38 | Auteur: Jonathan Ford
  • Zika un virus transmis par un moustique entraîne des malformations dévastatrices dont la microcéphalie

Les autorités sanitaires américaines accélèrent dans leur course pour trouver enfin un vaccin contre le virus Zika.

Une étude, publiée le 4 août dans la revue Science et financée par le National Institute of Allergy and Infectious Diseases (NIAID) américain, rapporte que trois vaccins, ayant des modes d'action très différents, se sont avérés efficaces chez le singe et satisfont les conditions pour des essais chez l'humain. Appelée plasmide, elle contient des gènes spécifiques (ADN) au virus zika.

De son côté le NIAID va sélectionner 80 volontaires âgés de 18 à 35 ans à Bethesda, Baltimore et Atlanta pour son essai de phase 1. Les Etats-Unis ont relevé les premiers cas autochtones de Zika il y a quelques jours à Miami, dans le sud-est du pays. Quatre groupes de vingt participants ont été formés et tous ont tous reçu une dose de vaccin lors de la première visite. Ainsi les échantillons sanguins permettront aux scientifiques d'évaluer dans le temps l'évolution de la réponse immunitaire. Le directeur du NIAID Anthony S. Fauci a assuré que ce second vaccin est "sûr et efficace pour prévenir l'infection par le virus Zika et les dramatiques malformations congénitales qu'il cause est un impératif de santé publique". Mais une nouvelle expérimentation vient d'être lancée... chez l'Homme. Mais l'équipe du NIAID travaille au développement de ces phases.

Si les résultats de cette phase 1 sont concluants, la phase 2 devrait démarrer en janvier prochain. "Les femmes enceintes et leur partenaires seraient alors les personnes ciblées en priorité par ce vaccin", a-t-il ajouté. Il s'agit de deux habitants de la ville de Holguin qui n'ont pas voyagé à l'étranger, a précisé le ministère de la santé. Il ne peut infecter deux fois la même personne. L'armée va également se rendre sur place pour épandre de l'insecticide afin d'éliminer le moustique vecteur du virus. Les mesures agressives contre la prolifération des moustiques et ses campagnes de prévention ont drastiquement réduit la population de moustiques, et donc les cas de Zika.

Recommande: