Les syndicats d'accord pour reprendre les négociations — Air France

04 Août, 2016, 02:13 | Auteur: Lynn Cook
  • 90% des vols d'Air France seront maintenus mardi- Illustration

1/19 Le trafic aérien devrait quasiment revenir à la normale mardi au septième et dernier jour de la grève des hôtesses et stewards d'Air France. "Pour la journée du 02 août 2016, nous prévoyons d'assurer 100% de nos vols long-courriers, près de 90% de nos vols domestiques et plus de 85 % de vols moyen-courriers de et vers Paris - CDG".

Elle estime que le taux de personnels navigants commerciaux grévistes tombera à 25% contre 32% prévus pour lundi.

Il s'agit d'"une prise de contact via un courrier envoyé par mail par le directeur des ressources humaines Gilles Gateau aux trois organisations syndicales représentatives" du personnel navigant commercial (PNC), le SNPNC-FO, l'UNSA-PNC et l'UNAC, a déclaré le service de presse de la compagnie.

"Nous serons là le 24 août car nous sommes loin d'être les jusqu'au-boutistes décrits par la direction", a-t-elle conclu en rappelant qu'en 2012, "les PNC avaient négocié un accord de réduction des coûts de 20% sans un seul jour de grève". Christophe Pillet a rappelé que la grève des pilotes d'Air France en 2014 avait coûté " environ 400 millions d'euros à la compagnie en 14 jours ".

Interrogée par l'AFP, la direction d'Air France a indiqué n'avoir reçu "aucun préavis" permettant d'envisager la reconduction du mouvement de grève et indiqué que les annulations de vols étaient jusqu'à présent "conformes aux prévisions".

Les syndicats d'accord pour reprendre les négociations — Air France
Les syndicats d'accord pour reprendre les négociations — Air France

Ce n'est pas la première fois que des employés d'Air France font la grève.

"Nous avons tout fait pour éviter un tel mouvement, encore plus dans cette période", a affirmé M. Gagey, assurant que "le dialogue n'est pas rompu" avec les syndicats.

Pour mener des "négociations sérieuses et sereines", la direction a annoncé aux syndicats le maintien jusqu'en février 2017 de l'accord actuel qui expire fin octobre et fixe les règles de travail, de rémunération et d'avancement des PNC. Ils devraient se réunir en fin de semaine afin de décider de l'opportunité d'un nouveau mouvement.

"Aucun préavis n'a été déposé par les syndicats et Christine Auster a même exclu la possibilité d'une reprise imminente du mouvement de grève".

Recommande: