Donald Trump n'est pas qualifié pour être président

04 Août, 2016, 09:14 | Auteur: Lynn Cook
  • Danny De Vito n'est pas fan d'Hillary Clinton mais refuse par-dessus de voir Donald Trump être élu président

Trump n'est pas qualifié pour être président des Etats-Unis Washington - Barack Obama a critiqué avec virulence mardi le candidat républicain à sa succession, affirmant que Donald Trump était terriblement mal préparé pour devenir président des Etats-Unis et dénonçant les dirigeants républicains qui le soutiennent.

" Le fait que Donald Trump critique une famille ayant fait des sacrifices extraordinaires pour ce pays, le fait qu'il ne semble pas avoir les connaissances de base autour de sujets essentiels en Europe, au Moyen-Orient, en Asie, signifient qu'il est terriblement mal préparé pour ce poste", a lancé le président américain devant la presse.

"Il y a un moment où il faut dire, ça suffit", a insisté Barack Obama, estimant que Donald Trump a montré de manière répétée, par ses provocations comme par son incompréhension des affaires du monde, qu'il n'était "pas du tout qualifié" pour lui succéder. "C'est sous Barack Obama et Hillary Clinton que les règles d'engagement ont changé, coûtant probablement sa vie" à M. Khan, a déclaré Katrina Pierson sur CNN.

Dans un pays où les militaires bénéficient d'un immense respect, Donald Trump a commis un sérieux faux pas qui pourrait s'avérer très coûteux en s'en prenant au père du capitaine Humayun Khan, mort en Irak en 2004.

"Khan, qui ne me connaît pas, m'a attaqué vicieusement depuis l'estrade du parti démocrate et continue maintenant à le faire partout à la TV - Sympa!", a asséné le candidat républicain à la Maison Blanche lundi sur Twitter, ajoutant à ses critiques des derniers jours.

"Répugnants", "impardonnables", les déclarations de Donald Trump ont provoqué une levée de boucliers chez les démocrates mais aussi parmi les anciens combattants et jusque dans son propre camp républicain.

Cette fois encore, l'état-major du parti républicain a dénoncé ses propos, mais sans aller jusqu'à lui retirer son soutien.

Barack Obama les a appelés à réagir. Le magnat de l'immobilier a également refusé d'exprimer son soutien à la candidature de John McCain. "La question qu'on doit se poser si on n'arrête pas de devoir dire en termes très forts que ce qu'il a dit est inacceptable, est: +Pourquoi le soutenez-vous encore?".

"Un certain nombre d'excès finissent par créer un sentiment de haut le coeur - aux Etats-Unis même - surtout quand on s'en prend, en l'occurrence Donald Trump, à la mémoire d'un soldat", a dit le président français, allusion à une polémique récente de la campagne aux Etats-Unis. Tout comme son attitude désobligeante lors du même meeting à l'égard d'une mère dont le nourrisson pleurait pendant son discours. L'enquête CBS publiée lundi donne toutefois sept points d'avance à la candidate démocrate. Malgré ses dérapages fréquents M. Trump était jusque-là au coude-à-coude dans les sondages avec sa rivale.

Recommande: