Poursuivi pour avoir injurié Nadine Morano, Guy Bedos à nouveau relaxé

03 Août, 2016, 00:51 | Auteur: Sue Barrett
  • L’humoriste Guy Bedos a été relaxé mardi en appel pour ses injures envers la députée européenne Nadine Morano, ce qui confirme le jugement de première instance. Dans ce qui devait être son dernier spectacle le 11 octobre 201

Ce mardi, la cour d'appel de Nancy a confirmé la relaxe accordée en septembre 2015 à Guy Bedos.

Les faits remontent à l'année 2013 et à un spectacle donné par l'humoriste à Toul (Meurthe -et-Moselle), alors fief de Nadine Morano, conseillère municipale.

A la suite de la décision rendue par la cour d'appel, Nadine Morano, qui n'était pas présente lors de l'audience, a publié sur Facebook une tribune au vitriol. Vous l'avez échappé belle! On m'avait promis qu'elle serait là. Quelle c***e! Ah la sal**e. Qu'elle est vulgaire, mais qu'elle est c****e, celle-là. "Je l'em****e!" Ca a le mérite d'être clair. " En France, au nom de la liberté d'expression hautement dévoyée, un homme s'arrogeant le statut d'humoriste dipose de la liberté d'insulter en toute impunité", écrit Nadine Morano qui pointe clairement du doigt la justice qui, selon elle, "reconnait un droit à insulter" et qui "met en danger les femmes" par sa décision.

Ni une ni deux, les avocats de Nadine Morano ont porté l'affaire devant les tribunaux, estimant que Bedos avait dépassé "les limites du doit à l'humour" et qu'il y avait là une "atteinte personnelle à son endroit et à sa qualité de femme". Selon elle en effet, la cour d'appel a considéré que les propos litigieux ne la visaient pas en tant qu'élue, alors même que les poursuites avaient été engagées pour "injures publiques envers un dépositaire de l'autorité ou un citoyen chargé d'un service public". Nadine Morano annonce dans la foulée son intention de se pourvoir en cassation.

Recommande: