Premier vote pour la succession de Ban Ki-moon — ONU

22 Juillet, 2016, 01:39 | Auteur: Lynn Cook
  • L’ONU craint une dissémination de Da'ech en Afrique du Nord en cas de défaite en Libye

Ban Ki-moon quittera bientôt son poste, qui prendra sa place? Plus d'un quart des 193 pays membres des Nations unies souhaitent qu'une femme succède à Ban Ki-moon, un ancien ministre sud-coréen des Affaires étrangères, et la moitié des douze candidats sont des femmes.

Douze candidats sont déjà en lice et les départager ne sera pas une mince affaire. "Il est essentiel de sélectionner le meilleur secrétaire général possible, homme ou femme", a-t-il déclaré, soulignant que "dans un monde multipolaire le rôle de l'ONU n'a jamais été aussi important". Mais le Portugal est aussi représenté, par l'ancien Haut commissaire aux réfugiés Antonio Guterres, de même que l'Argentine ou le Costa Rica.

Cette désignation est particulière. "Malgré le fait que, les troupes libyennes loyalistes tentent de déloger l'EI depuis deux mois, il faut que nous sachions qu'environ 2.000 à 5.000 combattants de l'EI, venus de la Libye, de la Tunisie, den l'Algérie, de l'Egypte, du Mali, du Maroc et de la Mauritanie se trouvent à Syrte, Tripoli et Derna", a précisé, le secrétaire général de l'ONU avant de souligner que des dizaines de combattants tunisiens sont retournés dans leur pays avec l'intention de perpétrer des attentats. L'ancien Premier ministre australien Kevin Rudd pourrait rejoindre les postulants, de même que la commissaire européenne bulgare, Kristalina Georgieva. Chaque ambassadeur, accompagné d'un seul diplomate pour limiter les fuites, devra assigner à chaque candidat une des trois mentions suivantes: "encourage", "décourage" ou "sans opinion". Cette procédure permet ainsi de faire le tri en incitant ceux qui ont le moins de chances de réunir un consensus autour de leur nom à jeter l'éponge. Chacun a été appelé, du 12 au 14 avril 2016, à se présenter devant l'Assemblée générale afin d'être auditionné sur son programme. Mais rien n'oblige un candidat boudé par une majorité des 15 ambassadeurs à se retirer.

La décision finale sera prise par les membres permanents du Conseil de Sécurité après les auditions des candidants: la Chine, les Etats-Unis, la Russie et la France.

Pendant les premiers tours, tous les bulletins sont de couleur blanche. Mais là encore, rien ne l'oblige à déclarer forfait.

Recommande: