La coalition au pouvoir pourrait renforcer sa majorité au Sénat — Japon

11 Juillet, 2016, 10:12 | Auteur: Lynn Cook
  • Des Japonais aux urnes le 10 juillet 2016 à Tokyo

La coalition emmenée par le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a largement remporté dimanche les élections à la chambre haute en dépit des préoccupations liées à sa politique économique et à son projet visant à amender la constitution pacifique nippone. La moitié des 242 sièges de la Chambre haute, moins puissante que la Chambre basse, doivent être renouvelés pour six ans. Le Parti libéral démocrate (PLD) de M. Abe, allié au parti centriste Komeito, devrait remporter plus de 61 sièges contre 20 au Parti démocrate et cinq au Parti communiste, d'après les chiffres provisoires des sondages.

SHANGHAI, 11 juillet (Reuters) - La victoire de la coalition de Shinzo Abe aux élections sénatoriales promet de donner au gouvernement japonais la "super-majorité" des deux-tiers requise pour changer la Constitution pacifiste, ce qui constitue un danger pour la stabilité régionale, commente lundi l'agence officielle Chine nouvelle. La moitié des députés sera renouvelée pour 6 ans. Ce nationaliste s'est engagé à mettre fin à la flambée du yen ainsi qu'à la déflation qui ronge l'activité économique du pays, tout en renforçant la défense et les valeurs traditionnelles. Il affiche aussi l'ambition de parvenir à une révision de la Constitution pacifiste du Japon. Si le PLD et les forces qui sont favorables à un changement constitutionnel contrôlaient dimanche soir les deux tiers du Sénat, après avoir déjà conquis la même proportion de la Chambre basse, une condition nécessaire serait remplie pour pouvoir convoquer un référendum proposant de premiers changements dans la loi fondamentale restée intacte depuis près de 70 ans.

"Il me reste deux année de mandat (en tant que président du PLD) et c'est un objectif du PLD, donc je veux régler cette question dans le calme", a dit Shinzo Abe.

Fait rare, des dizaines de milliers de Japonais étaient descendus dans les rues à plusieurs reprises l'été dernier pour défendre le pacifisme, lorsque M. Abe avait engagé une réinterprétation de la Constitution.

Le taux de participation a été légèrement supérieur à celui du précédent scrutin sénatorial en 2013, mais n'a pas dépassé 54,70% selon la chaîne NHK.

1/5 Plus de 106,6 millions de citoyens étaient invités à déposer un bulletin dans l'urne. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.