"Tout de suite conquérants" — Olivier Giroud

10 Juillet, 2016, 16:02 | Auteur: Sandy Vega

Un domaine à travailler pour Didier Deschamps et ses ouailles. Content car on est en dernière semaine.

Lors de la précédente édition de l'Euro en 2012, les matchs les plus regardés avaient été la finale Espagne-Italie sur TF1 (12,9 millions de téléspectateurs, 47,5% de part d'audience), le match de poule Suède-France sur M6 (12,1 millions, 44%) et le quart de finale Espagne-France sur TF1 (11,3 millions, 52%).

" Ce sera un tout autre match contre les champions du monde". Leur festival de buts face à l'Islande permet aux Français de s'envoler pour une demi-finale face à l'Allemagne. On ne se marche pas sur les pieds. On est chez nous et on veut aller au bout. Mais je tenais à préserver (Olivier) Giroud et (Laurent) Koscielny, qui était sous la menace d'une suspension (en cas de nouveau carton jaune). Je retiendrai avant tout la victoire, on a marqué cinq buts, même si on en a encaissé deux. On les a en effet sentis bouleversés par l'annonce du décès de Michel Rocard et ils ont certainement vu ce quart de l'Euro 2016 comme une belle façon de rendre hommage à leur homme politique préféré.

"Je suis très heureux". Il a inscrit le 100e but de cet Euro en lobant le ballon par-dessus le gardien.

Avec près de 72 tirs sur l'ensemble de la compétition, dont seulement 21 cadrés, les Bleus culminaient à une moyenne de de 18 tirs par match pour seulement six buts inscrits.

C'était l'une des clés du match: les Bleus allaient-ils enfin réussir leur début de rencontre?

En deuxième mi-temps, les Français ont tenu leur avance. On a su se mettre à l'abri et éviter le piège islandais, c'est une bonne chose et ça prouve qu'on gagne en maturité. Généreux, créatifs et efficaces, Payet et ses partenaires ont ensuite creusé l'écart juste avant la mi-temps, pour tuer tout suspense. Il faut rester positif et savourer cette qualification. L'Allemagne se rapproche à grands pas. J'espère qu'on fera un gros match et qu'on répondra présent.

Contre l'Allemagne jeudi, Samuel Umtiti sélectionné pour la première fois contre l'Islande, prédit qu'il "faudra être aussi fort voire plus fort pour passer".

"Le coach nous avait demandé, à Paul et moi, de plus assurer défensivement". Même si tout n'a pas été parfait, ça s'est quand même bien passé. Un match qui rappellera la demi-finale de la Coupe du Monde de 1982.

Recommande: