Etats-Unis : Cinq policiers tués pendant un rassemblement à Dallas

10 Juillet, 2016, 20:27 | Auteur: Lynn Cook
  • Deux tireurs auraient fait feu sur les agents

Cinq policiers, parmi lesquels un certain Brent Thompson, 43 ans (qui travaillait pour la police des transports depuis 2009) ont été tués par des tirs jeudi 7 juillet pendant un rassemblement à Dallas pour protester contre la mort de deux hommes noirs tués par les forces de l'ordre. La fusillade a éclaté à la fin d'une manifestation pacifique qui avait rassemblé plusieurs centaines de personnes dans le centre-ville de Dallas pour dénoncer les violences policières après la mort de deux Noirs, abattus par des policiers blancs à Baton Rouge, en Louisiane, et Minneapolis, dans le Minnesota.

David Brown avait déclaré plus tôt pendant une conférence de presse que deux snipers, dont le mobile n'est pas encore connu mais qui ont agi de manière coordonnée, avaient ouvert le feu sur dix policiers depuis des positions élevées, et qu'un onzième agent avait été touché pendant un échange de tirs avec un suspect.

Trois suspects ont été placés en garde à vue, a ajouté la police de Dallas.

"Il y avait des Noirs, des Blancs, des latinos, tout le monde". L'homme "a dit à nos négociateurs que la fin était proche, qu'il allait tuer et blesser encore des policiers".

L'homme qui a été interpellé par les forces de l'ordre aurait affirmé aux policiers avoir déposé des bombes "partout".

Quelques minutes plus tard, la police de Dallas l'a annoncé sur son compte Twitter: " ça a été une nuit dévastatrice.

Des dizaines de coups de feu ont retenti hier soir vers 20h45 et des témoins indiquent qu'ils ont été tirés d'un immeuble, depuis une position "surélevée". "C'était le chaos total, c'est complètement fou", a raconté un témoin.

Il y a deux ans, la mort de Michael Brown, un jeune Noir de 18 ans, à Ferguson, dans la banlieue de St Louis, avait déclenché des émeutes et marqué le début d'un vif débat aux Etats-Unis sur les violences policières à l'encontre des minorités et, au-delà, relancé la question raciale. On le voit épauler et faire feu sur des cibles non identifiées.

La tuerie de Dallas, dans laquelle cinq policiers ont été tués et sept autres blessés, semble avoir été le fait d'un seul tireur, sans lien terroriste.

Un suspect a été arrêté après avoir été encerclé dans un garage, a indiqué la police dans un communiqué également diffusé sur le réseau social.

"Ensuite il s'est retourné, pour vérifier que personne n'arrivait derrière lui, mais il y avait un policier qui arrivait et qui a essayé de l'avoir, mais ça s'est mal terminé (pour l'agent). Alors qu'il était déjà à terre, l'homme a encore tiré sur lui trois ou quatre fois". "Et il affirme qu'il y a des bombes partout dans le garage et dans le centre-ville", a ajouté M. Brown.

07h46: Les autorités de l'aviation civile restreignent les vols au-dessus de Dallas après les tirs ayant tué des policiers. "Aucun pilote ne peut opérer un aéronef dans la zone couverte" par cette interdiction, selon un communiqué publié à l'intention des pilotes et compagnies aériennes.

Recommande: